Hamster sauvagePlusieurs sous-espèces de hamsters ont été élevés dans le but de devenir des animaux domestiques :
Le hamster doré (le plus connu), hamster russe, hamster sibérien, hamster de Roborowsky et hamster chinois.
A l’état sauvage, ils sont présents en Afrique du sud, dans une partie de l’Europe, au Moyen-Orient, de l’est de la Sibérie jusqu’en Chine. Tous les hamsters ont en commun de vivre dans des zones terrestres dégagées et sur des terrains secs : déserts, steppes, champs, zones rocheuses, etc.

Comme pour tous les animaux, rappelons la nécessité de les adopter, et de ne surtout pas les acheter à des éleveurs, en animalerie, ou à un particulier ayant fait une portée – il y a beaucoup de rongeurs abandonnés et d’associations pour les placer, les animaux ne sont pas des marchandises. Par ailleurs ces rongeurs qui ont besoin de beaucoup d’activité et d’espace, se retrouvent souvent enfermés dans des cages minuscules. Il est regrettable qu’ils ne soient plus dans leur milieu d’origine, essayons au moins de leur offrir des conditions de vie agréables et de grands espaces de vie.

Hamster et grainesContrairement à ce que l’on pourrait penser, le régime alimentaire des hamsters n’est pas granivore mais omnivore, à tendance granivore. Presque tous les mélanges d’aliments disponibles dans le commerce contiennent des ingrédients d’origine animale, par exemple des vers ou des grillons.
Nous n’avons trouvé qu’un aliment pour hamster qui semble végétarien : “Supreme – Sélective Hamster”.
Sa composition : blé entier, farine de soja, orge, avoine, lin, huile de soja, minéraux, méthionine, lysine, sel.
Additifs : vitamine A 14000UI, vitamine D3 1800UI, vitamine E 60mg/kg, cuivre 10mg/kg, fer 100mg/kg, iode 0.40mg/kg, manganèse 70mg/kg, zinc 50mg/kg, sélénium 0.15mg/kg.
Il contient de la vitamine D3, dont l’origine n’est pas précisée, cette vitamine provient fréquemment de la lanoline (graisse de laine de mouton). Il n’est donc pas certain que ce produit soit 100 % végétalien.

Il est également possible de réaliser un mélange maison, mais il faudra faire des calculs.
Vous pouvez vous inspirer de ce calculateur qu’il faut compléter avec les aliments qui ne sont pas dans la liste (donc faire votre propre tableau), en vérifiant que les aliments ajoutés ne sont pas toxiques pour les hamsters (voir plus bas).

Pour les besoins nutritionnels des hamsters, plusieurs sources mentionnent :

  • Protéines : 16%
  • Fibres : 2 à 10%
  • Matières grasses : 4 à 5%
  • Vitamines : A, B, D, E, K, H, PP
  • Minéraux et Oligo-éléments : Calcium, Phosphore, Magnésium, Potassium, Manganèse, Zinc, Cuivre, Iode, Molybdène.

Les besoins de chaque sous-espèce de hamsters sont variables. Vous pouvez vous servir de ce lien ou de celui ci comme base pour les recettes, le but étant de remplacer les insectes en se servant du tableau du lien précédent, pour avoir le bon taux de protéines (la teneur en protéines des insectes varie beaucoup, en moyenne c’est environ 50%).

Cette page évoluera lorsque nous trouverons d’autres informations sur le sujet. Si vous voulez contribuer, n’hésitez pas à nous contacter.