Cette page n’a pas pour but d’encourager
la domestication d’animaux sauvages quels qu’ils soient.

FennecMalheureusement dans certains pays, la législation permet l’existence d’élevages d’animaux sauvages.
Par exemple ceux de la famille du renard (fennec, renards arctiques, etc), sont élevés pour le marché de la fourrure et des animaux de compagnie.
En France c’est interdit concernant le renard, mais autorisé pour de nombreuses autres espèces dites “de compagnie” ou “NAC” : mygales, serpents, lézards, etc.

Les animaux nés en captivité peuvent difficilement être relâchés dans la nature.
C’est parfois possible pour les animaux ayant eu peu de contacts avec l’homme. Ils passent alors par des centres de réhabilitation pendant de longs mois. Même avec ces précautions cela se solde souvent par un échec. Les animaux qui peuvent être sociabilisés, naissent en élevage, où ils sont manipulés par l’homme depuis la naissance, et éduqués comme des chiens et chats. Il est irréaliste d’imaginer pouvoir les abandonner à leur sort, en pleine nature, tout comme on n’imaginerait pas le faire pour un chien ou un chat.
Certains se retrouvent donc sur le marché des animaux de compagnie, où ils peuvent être vendus et achetés (selon la loi en application dans le pays). Si bien sûr la vente et l’achat d’êtres sentients (sauvages ou domestiques) va complètement à l’encontre des intérêts des animaux, il n’y a pas de problème éthique dans le fait d’adopter un animal abandonné, qui ne peut pas être relâché dans la nature, pour lui offrir une vie la plus agréable possible.

Le Fennec

« Le Fennec [Vulpes zerda](…) est un petit renard du genre Vulpes et de la famille des Canidés. Son régime alimentaire est omnivore.

Pour aborder l’alimentation de ces animaux et l’hypothèse qu’ils puissent être nourris de façon végane nous allons parler du cas de Jumanji.

Jumanji fennec veganSonia Sae, une militante végane et Youtubeuse espagnole, a été accusée de maltraitance pour avoir nourri son fennec Jumanji, de façon végane.
L’histoire a débutée en 2018, plusieurs années après la publication par Sonia de photos de Jumanji sur les réseaux sociaux. Sur certaines de ces photos (prises en 2015 à l’époque où le renard avait une alimentation carnée) Jumanji semble maigre. Elle explique qu’il s’agit en fait d’une perte de poils due à une allergie saisonnière au pollen. Une fois cette période de l’année passée, il retrouve son poil habituel (ce qu’elle a prouvé avec des photos et vidéos datées).
Bien sûr il est possible de ne pas la croire, mais dans ce cas il faudrait alors accuser de maltraitance toutes les personnes dont les chiens ou chats ont des problèmes de peau. Même un vétérinaire ne se risquerait pas à faire un diagnostic via une simple image.
Une personne a donc fait un montage de photos, mettant en cause l’alimentation végane de Jumanji (et accusant au passage Sonia d’avoir acheté l’animal à un éleveur), pour monter une histoire et créer le Buzz. Cela a très bien fonctionné car l’histoire a été relayée par de nombreux médias à coups de titres racoleurs, sans aucune vérification des faits, permettant de mobiliser l’opinion contre les véganes en général. Sonia a été harcelée, insultée et menacée de mort.
Elle a donc publié une vidéo pour rétablir la vérité (en anglais sous-titré) :

 

 

 

 

  • Concernant le fait que Jumanji aurait été acheté chez un éleveur, Sonia explique que ce n’est pas le cas (si on ne la croit pas on peut alors accuser chaque personne vivant avec un animal, de l’avoir acheté chez un éleveur). Elle ajoute cependant de façon honnête, que cela aurait pu arriver. En effet il y a quelques années elle n’était pas végane, et pas consciente du problème éthique que constituent les élevages (comme la plupart des gens).
  • L’alimentation végétalienne de Jumanji peut poser question. Les renards sont des animaux omnivores de la famille des canidés. Ils ont cependant besoin de plus de protéines que les chiens, et de taurine. En captivité ils sont parfois nourris avec des aliments pour chat. Sonia explique donc nourrir Jumanji avec des aliments véganes complets pour chat, ainsi que des suppléments (dont la taurine, car les aliments pour chat n’en contiendraient pas assez pour un fennec, ainsi que du fer).

Il s’agit là du premier cas de fennec nourri de façon végétalienne dont nous avons connaissance. Nous ne pouvons donc pas conseiller ce mode d’alimentation ou nous y opposer.
En effet contrairement aux chats et chiens, il n’existe pas (à notre connaissance) d’étude scientifique concernant l’alimentation végétalienne pour des renards ou des fennecs.
Nous n’avons cependant pas de raison de mettre en doute l’histoire de Sonia, qui assure que Jumanji est suivi par un vétérinaire connaissant son alimentation actuelle, et qui le soumet régulièrement à des analyses dont les résultats sont bons.

Cette page sera tenue à jour si nous avons d’autres informations.