Attention ! Les conseils dispensés ici ne remplacent pas un avis vétérinaire. Ils sont seulement donnés dans le cadre d’un problème rencontré lors de la transition vers une alimentation végétalienne (ou juste après celle-ci) ou lors d’un changement de marque d’aliment végétalien. Si le problème persiste ou s’aggrave, s’il y a du sang dans les selles ou dans les vomissements ou que ceux-ci sont fréquents, si l’animal s’affaiblit, consultez rapidement votre vétérinaire, la cause n’a peut-être rien à voir avec l’alimentation.

Quelques liens : “Savoir quand consulter son vétérinaire” et “Différencier une urgence absolue, urgence relative, ou nécessité de prendre rendez-vous”.

Problèmes de digestion

Symptômes courants : diarrhées légères, selles molles…

  • Assurez-vous d’abord que le traitement vermifuge est à jour (2 à 4 fois par an).Vegeyeast de compassion circle
  • Peut-être avez-vous été trop vite dans la transition, et la flore intestinale de votre animal ne s’est pas encore adaptée. Il est préférable de revenir à l’étape où la digestion se passait bien (par exemple ¾ de l’ancienne alimentation et ¼ de la nouvelle) et rester plus longtemps à cette étape avant de réduire à nouveau la quantité de l’ancienne alimentation et augmenter la nouvelle.
  • Si cela ne suffit pas, vous pouvez commander le Vegeyeast, une levure acide qui peut aider la digestion, et/ou Prozyme un mélange d’enzymes digestives véganes, formulé spécialement pour chiens et chats.

Prozyme plus Ne vous inquiétez pas si les selles sont un peu plus ou un peu moins volumineuses qu’auparavant, c’est l’aspect qui est important, elles doivent être souples mais bien moulées. Si le problème persiste, changez d’aliment. Pour les chiens essayez des croquettes végé sans gluten, sans céréales ou encore des rations ménagères.
Pour les chats il n’existe en France que 2 marques de croquettes complètes pour le moment (+ 1 sans céréales à commander à l’étranger), il y a également des pâtées véganes, ou la possibilité de faire des rations ménagères.
Attention ! La diarrhée chez les chiots et chatons est à prendre au sérieux très vite, et chez les animaux adultes elle ne doit pas durer plus de 24h. Au delà, consultez votre vétérinaire.

Allergies ou intolérance alimentaire

Symptômes courants : démangeaisons, plaques d’eczéma, mais aussi parfois diarrhées, vomissements…

  • chien démangeaisonsPour les démangeaisons : vérifiez tout d’abord que l’animal n’a pas de parasites, vermifugation et traitement anti-puces à jour. Est ce que l’animal subit un stress particulier ? Déménagement, cohabitation difficile avec d’autres animaux …etc (les animaux stressés ou anxieux peuvent se gratter compulsivement).
    Si vous avez éliminés ces causes possibles, il peut s’agir d’un problème alimentaire, d’une intolérance à un ingrédient contenu dans ses rations – voir plus bas.
    Bien sûr d’autres causes sont possibles, allergie à un composant d’une nouvelle lessive, contact avec une plante irritante, etc. Consultez aussi cette page.
  • S’il s’agit d’une transition vers une alimentation ménagère avec complément, revoyez aussi les compositions des repas, peut être avez-vous inclus dans la ration un aliment auquel votre animal est intolérant. Vérifiez les ingrédients qui composaient ses rations auparavant, et essayez d’en déduire quel aliment pose problème (exemple : si l’alimentation de votre animal ne comprenait pas de blé auparavant et que vous avez ajouté des pâtes à sa ration actuelle, c’est peut être cela qui pose problème, dans ce cas remplacez par du riz ou autre féculent).
    Il est à noter que les principaux allergènes rencontrés chez les animaux sont les viandes dont le bœuf en première position, suivis par l’agneau, le poulet, les œufs, le soja, les produits laitiers et le blé.
  • S’il s’agit d’une transition vers des croquettes véganes, testez différentes marques. Certains animaux sont allergiques ou intolérants au blé, au maïs, ou au soja par exemple. Consultez nos pages : les marques d’aliments végé (chiens / chats) ou testez les rations ménagères (chiens / chats).
    Et bien sûr si le problème persiste ou s’aggrave, consultez votre vétérinaire.

Vomissements juste après le repas

Gamelle anti gloutonpipolino distributeur nourriture Bien souvent ce problème arrive aux animaux qui mangent trop vite. Pour le résoudre fractionnez les repas, ou prenez une gamelle “anti glouton” qui de par sa forme force l’animal à manger moins vite. Il existe aussi des distributeurs de nourriture type “Pipolino”. L’animal le fait rouler et les croquettes tombent petit à petit, ce qui le fait manger lentement et constitue aussi une occupation. Il existe une multitude de gamelles ou jouets de ce genre, vous en trouverez en magasin ou en ligne.
Si les vomissements ont lieu quelques heures après il peut s’agir d’une intolérance (voir plus haut).

Problèmes urinaires

Douleur lors de la miction, ou animal qui ne semble pas réussir à uriner, et tente à de nombreuses reprises : ceci est une urgence vétérinaire, qui arrive fréquemment aux animaux nourris avec des aliments secs, qu’ils soient végé ou non – et surtout chez le chat mâle. Appelez votre vétérinaire tout de suite. Nous avons aussi une page dédiée aux problèmes urinaires.
Si l’un des problèmes cités plus haut persiste et que les tentatives de changement de marque, ou d’ajouts (enzymes, Vegeyeast, etc) ont échoué n’attendez pas bien sûr que la santé de votre animal se dégrade, et redonnez lui un aliment qu’il digérait bien. Pour l’instant il n’existe pas d’aliment industriel végétalien conçu pour les animaux ayant des problèmes spécifiques (il existe par contre des croquettes véganes sans gluten et même sans céréales). Les aliments thérapeutiques vendus par les vétérinaires peuvent être considérés comme étant à mi-chemin entre les médicaments et les aliments. Lorsqu’il s’agit de nous soigner ou de soigner nos proches, lorsque qu’aucune alternative végane n’est disponible, il nous faut parfois prendre des produits non-végane pour rester en bonne santé. Cela ne remet pas en cause le véganisme, dont la définition est la suivante :

« Une philosophie et façon de vivre qui cherche à exclure – autant que faire se peut – toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s’habiller, ou pour tout autre but, et par extension, faire la promotion du développement et l’usage d’alternatives sans exploitation animale, pour le bénéfice des humains, des animaux et de l’environnement […] » Définition du véganisme, par la Vegan Society (1979)

Vous pouvez néanmoins écrire aux marques présentes sur le marché, pour leur demander de concevoir de tels aliments, et montrer qu’il existe des acheteurs potentiels.
Les marques sont souvent sensibles aux attentes des consommateurs, et si vous êtes nombreux à faire cette demande les choses peuvent évoluer.
Vous pouvez aussi venir nous en parler sur le groupe Facebook.